courir le matin
blog Fibre Running

Courir le matin, un style de vie et un atout

Pourquoi courir le matin ?

Pratiquer un exercice physique le matin, courir par exemple, va réveiller et chauffer le corps pour le reste de la journée, ainsi pas besoin de boire 1L de café pour rester éveillé au travail.

De plus, le matin est le meilleur moment de la journée pour pratiquer une activité sportive. Pourquoi ? Bien que les experts s’alignent pour dire que 16h est le moment où le corps au maximum de ses capacités pour entreprendre un effort (il est pleinement réveillé et a finis sa digestion), pratiquer une activité physique aussi tard peut provoquer des troubles du sommeil. De plus, à cette heure, la majorité de la population active est encore en plein travail.

Mais pour en revenir à la course le matin, pourquoi est-ce aussi efficace ? Courir le matin à jeun permet de bruler près de 20% de graisse en plus, le corps devant alors puiser dans ses réserves. Cependant, le corps s’épuisera très vite de son énergie tels que le sodium mais surtout les glucides, il est alors nécessaire de prévoir un ravitaillement autant pour s’hydrater avec des boissons spécifiques à l’effort ou pour s’alimenter avec des produits conçus pour ne pas entraver les performances sportives.

Courir pour perdre du poids ?

Nous avons tous une raison qui nous pousse à pratiquer une activité sportive. La compétition, le plaisir, le bien-être, etc. Mais pour beaucoup c’est l’occasion de mettre ou remettre leur santé physique au centre de leurs préoccupations.

La perte de poids. C’est pour nombre d’entre-nous un défi que nous souhaitons relever pour nous sentir de nouveau à l’aise avec notre corps. Ainsi, de nombreuses personnes se mettent à courir avec pour objectif une perte de poids.

Malheureusement, beaucoup ne tiennent pas le rythme en abandonnent. Plusieurs raisons à cela :

1/ La balance. Cet outil qui permet de mesurer son poids et donc de suivre le fruit de ses efforts est pour certains source de démotivation quand le chiffre attendu ne vient pas. Grosse erreur, trop d’importance est donné à cette donnée brute et imprécise qu’est le poids d’une personne. Il est important de préciser qu’une activité sportive fait peut faire perdre du poids… ou en faire gagner.

Le sport va bruler la masse graisseuse du sportif pour en convertir une partie en masse musculaire, cette dernière étant plus lourde que la graisse. Ainsi, après un certain nombre d’exercices il se peut que vous rencontriez des difficultés à perdre du poids. Car en effet, bien que vous continuiez à perdre en masse graisseuse, la masse musculaire se développera de plus en plus.

les bons indicateurs

Votre IMG (indice de masse grasse) :

  • Homme : maigre (IMG < à 15%) ; normal (IMG entre 15% et 20%) ; excès (IMG > 20%)
  • Femme : maigre (IMG < à 25%) ; normal (IMG entre 25% et 30%) ; excès (IMG > 30%)

Il existe d’autres facteurs comme l’IMM (l’indice de masse musculaire) ou encore la proportion d’eau dans les muscles de votre corps. Ces indicateurs nécessitent des outils spécifiques doté d’une technologie spécifique peut abordable au public (pour une analyse de qualité). Un spécialiste ou encore certains coachs sportifs (ou salles de sports) mettent leurs machines à disposition de leurs adhérents.

2/ L’endurance. Le running (courir pendant une longue période de temps) est l’un des efforts physiques qui demandent le plus d’endurance selon le type d’exercices pratiqués. En se donnant des objectifs parfois trop élevés, le sportif amateur peut avoir l’impression de pas progresser et/ou de n’être bon dans cette discipline sportive. Fixez-vous des objectifs raisonnables lors de vos débuts, vous pouvez vous faire aider et conseiller par des clubs ou coachs sportifs dans la sélection de vos exercices et des objectifs à atteindre.

Sans oublier les équipements pour réussir son entrainement, s’organiser et bien ranger ses affaires par exemple son armoire à médailles de finisher 😉

Miracle Morning, une mentalité de gagant

Qu’est-ce que le “miracle morning” ? C’est un style de vie inventé par Hal Elrod et présenté dans son livre “l’équation du miracle“.

Le principe de ce style de vie est simple. Tout commence en se levant tôt le matin. Le choix du matin pour la réalisation de ce style de vie n’est pas au hasard. C’est tout simplement le moment de la journée où un individu est le plus disponible (l’après-midi il travail et le soir il est fatigué). De plus, c’est aussi le moment de la journée où les effets du “miracle morning” seront les plus efficients.

La pratique

Il faut se lever entre une heure à deux heures plus tôt que l’horaire de réveil habituel. Pourquoi ? Car vous devrez consacrer du temps pour 6 différentes activités, ce qui signifie accorder 10 minutes par activités pour 1h, et 20 minutes par activités pour 2h.

Les 6 pratiques

1/ Le silence : l’équivalent de la méditation ou d’exercices de respiration.

2/ L’affirmation : il s’agit de se convaincre et de se répéter à voix haute vos aspirations pour le futur.

3/ La visualisation : imaginer dans votre esprit vos objectifs de vie et comment vous allez les atteindre.

4/ L’exercice : pratiquer un exercice physique de votre choix (par exemple courir 20 minutes).

5/ La lecture : pour acquérir des connaissances et se mettre en condition de concentration. Il est préférable de lire des œuvres de non-fiction, voire de lire la presse quotidienne.

6/ L’écrit : tenir dans un journal vos idées de la journée, vos objectifs et projets ou toutes pensées positives qui vous passent par la tête.

Cette méthode est censée apporter une routine chez l’individu amenant à son bien-être. Mais est-ce que ça marche ? Oui, cette méthode fonctionne. L’esprit humain régit par le cerveau réagit en fonction de son environnement, en conditionnant son environnement, on peut alors conditionner son mindset. Bien évidemment, cette méthode n’a pas besoin d’être suivit à la lettre pour être effective. Il faut néanmoins que la pratique se fasse le matin et que le pratiquant soit motivé par les exercices qu’il entreprend pour les différentes pratiques.

Courir et bien-être, l'alternative au Yoga

yoga vs courir

Certaines personnes sont incompatibles avec certaines activités sportives. Le yoga, reconnu pour amener un individu à se concentrer sur soi-même et son bien-être est une pratique physique et mentale qui demande beaucoup de concentration et de remise en question.

Tout le monde n’a pas de problèmes dans sa vie personnelle ou professionnelle qui nécessite de la méditation, certains préfère d’ailleurs des activités sportives très dynamiques.

Le running se présente comme un substitut parfait au yoga ou à la méditation. L’exercice est intense, physique et surtout très mental. Lorsqu’il est pratiqué en solo, le sportif a alors tout l’occasion de se retrouver uniquement avec lui-même et de voir jusqu’où vont ses limites, jusqu’où peut-il aller, jusqu’où est-il prêt à tenir.

En résumé, le running offre aux sportifs une occasion de voir par eux-mêmes jusqu’où porte leurs volontés de se dépasser, mais aussi de visualiser leurs évolutions, rendant alors l’effort gratifiant et contribuant à leur bien-être. Vive les dossards et médailles de finisher 😉

La préparation mentale, l'atout du sportif et de l'entrepreneur

La préparation mentale ou mindset. Souvent associé à la compétition ou à des sportifs professionnels, elle est pourtant utilisée par tout le monde au quotidien. Pourtant, peu de sportifs amateurs utilise cet atout pourtant décisif dans l’évolution de leurs pratiques sportives et le bien-être issu du sport. En effet, elle donne au pratiquant la capacité d’influer sur les 4 domaines du mental :

1/ L’apprentissage et la maîtrise des habiletés motrices et cognitives. Permet donc de visualiser le geste parfait où la simulation parfaite dans son esprit afin d’entrainer son corps à maîtriser la forme visualiser.

2/ La régulation des émotions. Vous avez le contrôle de votre mindset, vous pouvez décider de vous concentrer sur des ondes positives afin de renforcer votre détermination et votre motivation.

3/ Le renforcement de la confiance en soi. Après avoir réguler ses émotions vous obtenez le contrôle sur votre mental, renforçant ainsi votre confiance en vous.

4/ La facilitation des relations avec autrui. Un mental maîtrisé et positif permet d’instaurer une relation constructive avec un autre individu.

La préparation mentale va ainsi permettre à l’individu d’identifier ses ressources et capacités et de les mettre à profit en situation réel. Ainsi, pour l’entrepreneur, répéter son discours lors de sa préparation mentale augmentera la maîtrise de ce dernier quand il l’exprimera de vive voix. Pour le sportif, répéter le geste parfait dans son esprit va permettre au corps d’assimiler le bon mouvement (par exemple un service au tennis).

Source : Nicolas Dugay ; “LA PRÉPARATION MENTALE” ; jouvence édition ; publié en 2014 ; consulté le 27/05/2021

Une routine qui ne vous motive plus et un mal-être permanent ? Envisagez la reconversion professionnelle !

Fibrement, Pierre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.